Constitution et rôle du siège éjectable MK16

 Depuis son invention le siège éjectable a sauvée 10.000 pilotes d’une mort certaine. Sachant que l’instruction d’un pilote revient à environ 550 000 € donc depuis son utilisation le siège éjectable a fait une économies, dans les forces d’armées des différents pays, de 550 milliard €.

Le rôle du siège éjectable:

Le rôle du siège éjectable est de ramener au sol le pilote en vie. Il doit permettre au pilote d’abandonner l’avion le plus rapidement possible et de s’éloigner rapidement de la trajectoire de celui-ci. Préparer le pilote le plus rapidement possible à un atterrissage sous voile. Et on a pu voir que dans certaine condition d’éjection le temps est compté. Mettre à la disposition du pilote des équipements de survie. Par l’intermédiaire d’un paquetage de survie.  

Composition du siège éjectable:

  • Un harnais pilote équipé d’un système de rappel de buste : système pyrotechnique qui plaque le harnais au baquet au niveau des épaules afin que le pilote soit en bonne position avant l’éjection)
  • Un système d’éjection pyrotechnique, assurant le départ et l’évacuation de l’avion dans des conditions physiologiquement acceptables. Tout est fonction de l’altitude et de la vitesse : à la fois pour que la séquence complète d’éjection de déroule complètement (2.65 secondes entre le tirage de poignée et l’ouverture de voilure) et pour que physiologiquement le corps résiste aux agressions du monde extérieur à la cabine (souffle du vent relatif, température très basse, faible pression atmosphérique).
  • Un système de rappel de jambes qui ramène les chevilles du pilote vers l’arrière lorsque le siège commence à quitter la cabine.
  • Des mécanismes assurant automatiquement la séparation siège/pilote, et l’ouverture des parachutes.
  • Une centrale à oxygène.
  • Un paquetage de survie.

 

Constitution et rôle du siège éjectable MK16 ll



Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire